Crabe violoniste partage grand terrier dans la mangrove

crabe violoniste et périophtalme dans la mangrove © Tim Laman / narturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Avec sa pince disproportionnée, le mâle crabe violoniste ne brasse pas que du vent. Il affiche la taille de son logis. Pour les femelles assistant au spectacle, il y a des signes qui ne trompent pas.
Plus la pince est imposante et l’agitation intense, plus le terrier sera vaste et l’état de santé du protagoniste irréprochable. Un bon parti en somme.
Ajouté à cette parade visuelle, le crabe adjoint des salves de vibrations créées par le tambourinement de ses pattes sur le sol. Un signal qui lui permet d’attirer une belle même en restant hors de sa vue, au fond de son terrier, ce dernier signal prévalant sur tous les autres.
Si ces parades ont un coût énergétique très importants pour le mâle, elles permettent à la femelle de s’assurer de la qualité des gènes pour sa future descendance, et lui donner un avantage en terme de sélection naturelle.  Le jeu en vaut la chandelle !
Source : Royal Society Open Science