3 astuces pour aider les abeilles au Printemps !

Mégachile (Megachile leachella) femelle sur Aster amelle, Parc naturel régional des Vosges du Nord, France © Michel Rauch / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

Après avoir passé l’hiver au chaud, dans leurs ruches, les abeilles s’éveillent au Printemps ! Celles-ci jouent un rôle essentiel à l’équilibre écologique. Quand vient le printemps, celles-ci volent de fleur en fleur pour récolter le pollen et le nectar dont elles se nourrissent. Elles stockent ce pollen sur leurs pattes et leur abdomen. Elles participent à la fécondation des fleurs car elles transportent le pollen d'une fleur sur le pistil d’une autre fleur. Grâce au travail des abeilles, il y a donc des graines et des fruits ! Vous l’aurez compris, les abeilles sont indispensables à la vie sur Terre. Malheureusement, selon l’ONU, 40% des pollinisateurs et en particulier les abeilles, sont menacés d’extinction à l’échelle mondiale.  Si les abeilles disparaissent, de nombreux écosystèmes entiers disparaissent eux aussi. Il est donc très important de les protéger et de les aider !
 

Voilà 3 astuces pour lutter contre la disparition des abeilles :

Plantez des fleurs et des arbres fruitiers. Et oui, vous le savez sûrement, mais les abeilles sont des insectes pollinisateurs qui se nourrissent du nectar de fleurs. Elles ont donc besoin de fleurs pour survivre. Alors semez et plantez sans modération ! Privilégiez les fleurs sauvages comme par exemple les coquelicots ou les bleuets.

Créez des baignoires à abeilles. Les abeilles boivent elles aussi. Elles utilisent l’eau pour diluer le miel qui sert de nourriture aux larves d’abeilles mais aussi pour rafraichir l’intérieur de la ruche. Pour cela, laissez une petite coupelle peu profonde avec de petits galets plats pour que les abeilles puissent se poser et se désaltérer.

Jardinez vert. En effet, les abeilles et beaucoup d’autres animaux souffrent de l’utilisation trop massive des pesticides. Alors, passez aux solutions plus écologiques : Faîtes votre propre compost ou encore choisissez des plantes adaptées au climat et à l’ensoleillement où vous vivez.

Source : APIS