L'abeille, cette grande mathématicienne!

Collète commune sur Solidage du Canada - Vosges du Nord © Michel Rauch / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

L’abeille, en hiver, reste bien au chaud dans sa ruche auprès des siennes. Elle se regroupe avec d’autres abeilles et toutes ensembles forment une sorte de boule appelée « grappe ». Le corps de ce petit insecte s’engourdit dès l’arrivée du froid. Son métabolisme ralentit. Celle-ci se réveille dès l’arrivée des chaleurs printanières. Dès lors, l’abeille se met au travail.
 
Saviez-vous que ce petit insecte est en fait une grande mathématicienne ?
 
L’abeille est un insecte épatant ! Malgré son tout petit cerveau, elle est capable de compter jusqu’à 5. Depuis peu, des scientifiques français et australiens ont découvert qu’elle pouvait également résoudre des soustractions et des additions. L’abeille dotée d’une grande intelligence fascine la science. Mais ce n’est pas la seule à savoir compter, d’autres animaux tels que le pigeon, le chimpanzé ou encore le perroquet sont aussi capables de réaliser des opérations mathématiques.
 
L’abeille est indispensable à toute vie sur Terre. Selon, une récente étude réalisée par les universités de Sydney et de Queensland, environ un tiers des espèces d’insectes sont menacées dont l’abeille. Son rôle est pourtant primordial. Elle pollinise et est nécessaire à la reproduction des fleurs. Ce petit insecte doit absolument être protégé.  

Source : Sciences et Avenir