Bourdon : j’ai la mémoire qui flanche…

Un bourdon en train de butiner Alex Hyde / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Qui doit témoigner d’évènements passés sait à quel point la mémoire peut jouer de mauvais tours. Jusqu’à ce 28 février, seuls les humains étaient connus pour leurs failles mémorielles. Une étude montre que les bourdons peuvent aussi se tromper. Dans leur bibliothèque de souvenirs les bourdons stockent des informations sur les motifs, couleurs ou odeurs de fleurs ainsi que les chemins menant à ces sources de nourriture. Les chercheurs ont montré que la mémoire à long terme des insectes pouvait dérailler, comme la notre. Leur faible capacité cérébrale les pousserait à économiser de la place et ne se souvenir que des caractéristiques fondamentales d’une fleur appréciée plutôt que de chaque fleur individuellement. Pour en savoir plus, l’équipe a placé de petites puces sur des bourdons afin de suivre leurs choix floraux tout leur vie durant. Source : Current Biology