L’ultime été des demoiselles

Demoiselles prêtes à l'envol Alberto Ghizzi Panizza / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

Après plusieurs mois, voire années pour certaines espèces, passés à l’état larvaire au fond de l’eau, les demoiselles se préparent à vivre leur ultime été, une saison de réjouissances et de chaleur. 
 
En effet, à partir de juin, on peut observer ces beaux insectes colorés virevolter autour des cours d’eau de bonne qualité, les rivières, les étangs, les ruisseaux, où elles adorent se prélasser, se repaître et copuler.
 
Proches des libellules, les demoiselles ou zygoptères, possèdent quelques traits distinctifs : elles ont des yeux séparés de chaque côté de la tête, volent de manière plus nerveuse, et leurs corps sont plus grêles. Enfin, elles replient leurs ailes une fois posées, contrairement aux « vraies » libellules qui les conservent déployées.
 
Pourtant, ne vous fiez pas à leurs papillonnages, les demoiselles sont en réalité de redoutables prédatrices, se bâfrant de petits insectes, papillons, moustiques et autres mouches. D’ailleurs, même à l’état larvaire, alors appelées naïades, elles sont réputées être de grandes carnivores.
 
Source : OPIE