Le printemps du cacatoès à rectrices blanches

Deux cacatoès à rectrices blanches © Jan Wegener / BIA / Minden Pictures / biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Dans l’hémisphère sud, le printemps culmine comme en témoigne les nombreuses fleurs de banksia et autres dryandra. C’est le moment que choisit le cacatoès à rectrices blanches pour se reproduire. Ce grand psittacidé de plus de 55 cm de haut est endémique du sud-ouest australien et est en ce moment à la recherche d’une cavité naturelle dans un tronc d’eucalyptus. C’est haut perché que le couple, uni toute sa vie durant, pondra deux œufs à quelques jours d’intervalle. Puis, le mâle parcourra inlassablement la forêt, parfois plus de dix kilomètres durant, à la recherche de graines et autres aliments pour venir nourrir sa femelle jusqu’à l’éclosion de la couvée. Malheureusement, près de 50% des effectifs de ce bel oiseau ont disparu suite à la réduction de son habitat, au braconnage ou encore à l’utilisation des bois morts comme combustibles. Heureusement, Birds Australia a lancé un plan de sauvegarde impliquant notamment des écoliers,  chargés de la restauration d’arbres nourriciers et de sites pour nicher dans leur voisinage. Source : environment.gov.au