Au printemps débute la migration saisonnière des rennes

Caribou ; Caribou (Rangifer tarandus) group swimming during migration, Kobuk River, Alaska © Michio Hoshino / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

Partons à la découverte du renne de Laponie et suivons son voyage migratoire au fil des mois.

C’est au début du printemps après avoir passé l’hiver sur les plateaux à l’intérieur des terres de Laponie que des immenses troupeaux de rennes remontent vers le Nord et la mer de Norvège où ils trouvent une meilleure nourriture et où les conditions sont favorables pour la mise bas des femelles. Les rennes sont des animaux grégaires et vivent en troupeaux pouvant se composer d’une centaine de milliers d’individus. Ces importantes communautés d’herbivores sont gourmandes et raffolent du lichen et d’autres herbes qu’ils trouvent. Malheureusement la taille des troupeaux est trop importante et très vite la nourriture se fait rare ce qui oblige les rennes à migrer. Lors de leurs migrations saisonnières, ceux-ci parcourent plus de 3000 kilomètres en passant par des fleuves ou encore des bras de mer. Les rennes effectuent l’une des migrations saisonnières les plus longues chez les mammifères terrestres.  

Pendant ce long trajet jusqu’au Nord, les femelles sont gestantes. Celle-ci peuvent retarder leurs mises bas de quelques jours si elles considèrent que les conditions météorologiques ne sont pas idéales afin d’augmenter la chance de survie de leurs petits. Les femelles allaitent et prennent soin de leurs petits pendant six mois.