La baleine à bosse en route pour l’amour !

Rorqual à bosse et jeune Ile Rurutu Australes Polynésie © Yves Lefèvre / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

Le mois d’avril marque le début de la migration de la baleine à bosse. Celle-ci a passé l’été dans les mers fraîches d’Antarctique dans lesquelles elle trouve sa nourriture favorite le plancton. Quand arrive l’hiver austral, la baleine à bosse se prépare pour son long voyage saisonnier. Il lui faudra plus de deux mois pour atteindre les eaux chaudes de l’Océan Indien. Parfois seule, parfois en petit groupe, la baleine à bosse effectue une migration de presque 25.000 kilomètres chaque année !

Pour effectuer ces longues migrations, la baleine à bosse nage dans des eaux froides et chaudes. Celle-ci adopte donc différentes techniques pour voyager en toute tranquillité et ne pas avoir froid. Sa température corporelle interne reste proche de 37°C grâce à un tissu sous cutané, pouvant atteindre 20 centimètres d’épaisseur, qu’elle se fabrique. Cette petite peau lui permet de conserver la chaleur obtenue par la combustion des aliments mangés et lui sert donc d’isolant ! Elle régule aussi sa température grâce à sa respiration. La baleine à bosse respire beaucoup plus en milieu chaud. Dans les milieux froids, elle reste plus longtemps sous l’eau afin de conserver l’air chaud dans ses poumons.

Avant cette longue expédition, ce magnifique mammifère marin prend des forces et se nourrit de plusieurs tonnes de plancton par jour.  En effet, une fois arrivée dans les eaux tropicales, la baleine à bosse jeune pendant six mois car elle cherche l’amour
 

Antarctique

L'Antarctique parfois appelé continent austral ou continent blanc, est le continent le plus méridional de la Terre. Situé autour du  pôle Sud, il est entouré par l'océan Antarctique et bordé par les mers de Ross et de Wedell.

VOIR SUR LA CARTE