Mendi, Fraise et les autres font connaissance avec les Pyrénées

Un couple de bouquetins © José-Luis Gómez de Francisco / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Depuis vendredi, Mendi, Fraise, Bimi, Sandro, Arfi et Justin jouent les équilibristes des cimes dans la vallée de Luz au sein du parc national des Pyrénées. Après un trajet de plus de dix heures depuis la Sierra De Guadarrama près de Madrid où ils ont grandi, ces trois mâles et trois femelles ont rejoint leur nouveau terrain de jeu. L’objectif de cette translocation : conforter la petite population d’une soixantaine de bouquetins déjà en place  dans les Pyrénées. Avec la mort en 2000 d’une femelle, l’espèce avait définitivement disparu d’un territoire où elle était abondante depuis la préhistoire, les plus anciens restes de l'espèce dans cette zone datant d'il y a environ 80 000 ans. C’est la chasse qui a eu raison de cet élégant ongulé, protégé depuis 2012 en France. En effet, face au danger, le bouquetin se réfugie dans les falaises, là où il est à l’abri des prédateurs naturels mais pas des chasseurs. Si l’animal est présent en Espagne, son retour sur le versant français des Pyrénées reste difficile du fait d’une discontinuité de son habitat naturel d’où ce projet de réintroduction débuté depuis 1987 et qui porte depuis ses fruits. Alors, si vous randonnez dans cette région des Pyrénées, ouvrez l’œil : peu farouche, le bouquetin, animal iconique de nos montagnes, se laisse facilement observer. Source : groupe-national-bouquetins.fr