Après deux siècles d’absence, le castor de retour en Pyrénées-Atlantique

castor d'Europe © Rémi Masson / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Il avait failli disparaître de l’hexagone. Chassé depuis le moyen-âge pour sa fourrure puis son castoréum (une sécrétion huileuse utilisée notamment en parfumerie), il a ensuite souffert de la destruction de ses barrages lié à l’expansion des terres agricoles mais aussi l’installation de nombreux structures hydroélectriques empêchant les déplacements du mammifère.

Au début du 20ème. siècle, il ne restait qu’une centaine d’individus. Protégé depuis 1968, et à la faveur de plusieurs réintroductions dans différentes régions, le castor s’est petit à petit réinstallé, notamment autour de la Loire, en Lorraine ou encore dans le bassin parisien.

Pour la première fois depuis deux siècles, des traces et des photos obtenues grâce à des caméras infra-rouge ont permis de confirmer que l’animal s’était enfin réinstallé aussi dans les Pyrénées-Atlantique.
L’individu photographié serait probablement issu de populations espagnoles et les scientifiques ont mis en place un système de surveillance afin de recenser le nombre d’individus présents.

De nombreuses études ont montré l’importance du rongeur dans la lutte contre les inondations autour des fleuves et rivières mais aussi son rôle dans le maintien d’une biodiversité végétale et dans la dépollution des eaux des intrants liés à l’agriculture intensive (nitrates et phosphates).
 
Source : Sud-Ouest