Histoire du jour : L’architecte des rivières

Le castor dans son élément naturel © Biosphoto / Fabrice Simon

+ A A -

Disneynature

Aujourd’hui 26 octobre, la machine à ronger est en marche près de la rivière ! Sur la terre ferme comme dans l’eau, le castor travaille dur à la consolidation de sa hutte. D’ordinaire très discret, il le devient légèrement moins lorsqu’il s’adonne à la découpe des arbres… Une fois le logis bien bâti, il s’occupe de garnir le garde-manger situé dans les profondeurs de sa hutte, avant l’arrivée de l’hiver. Et pour cela, cet herbivore est aujourd’hui à la recherche de plantes aquatiques et de trembles (peupliers) dont il se nourrit essentiellement. Avec sa large queue et ses pattes arrières palmées très imposantes, il est un mammifère très costaud ! Ce n’est pas pour rien qu’il est le plus gros rongeur d’Europe, bénéficiant d’une forte capacité à transporter du bois et à stocker de la nourriture. Contrairement à son attitude de gros balourd sur la terre, le castor est très agile sous l’eau : il est un excellent nageur grâce à sa queue, véritable gouvernail !

Bien qu’il cause de nombreux dégâts dans les bois, le castor tient un rôle important dans les écosystèmes d’eau douce comme les petites rivières en France ou au Canada. En effet, grâce à son travail acharné, cet architecte des rivières réalise des digues et des barrages à l’origine de la régulation du niveau de l’eau et de son débit, influençant ainsi la chaine alimentaire concernée.