Un nouvel oiseau de paradis, identifié grâce à sa somptueuse parade

paradisier superbe © ZSSD / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le printemps sonne le début des parades amoureuses notamment chez les oiseaux. Certains rivalisent d’excentricités pour séduire leur belle. Au palmarès de ces champions de la séduction, les oiseaux de paradis. Habitant la Nouvelle-Guinée, ce ne sont pas tant leurs chants qui surprennent mais leur plumage ainsi que leurs chorégraphies.

C’est en observant avec attention la danse et en écoutant le chant de certains de ces oiseaux dans les forêts tropicales que les chercheurs se sont aperçus qu’ils avaient affaire à une nouvelle espèce. L’oiseau devant eux n’était point un paradisier superbe mais un cousin qui n’avait jamais été observé jusqu’à lors et baptisé Lophorina niedda.

Il existe une quarantaine de paradisiers tous endémiques de Nouvelle Guinée à l’exception  de quatre espèces vivant en Australie. Leur surprenant plumage leur a autrefois valu d’être intensément chassés, leurs plumes venant orner les chapeaux des femmes.
 
Source : PeerJ