Dors, dors petit muscardin

Muscardin dormant dans les feuilles mortes David Tipling / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

A l’heure qu’il est, il dort bien au chaud, roulé en boule dans son nid avec d’autres congénères. Alors que certains hibernants émergent de leur long sommeil, le muscardin lui, s’offre encore un bon mois pour lézarder. Une longue hibernation expliquée par le fait que ce tout petit mammifère – il mesure à peine 15 centimètres dont une bonne moitié pour la queue – ne compense pas les variations de température. Sa température corporelle peut donc descendre très bas en fonction du climat, autour de 5° C, à une saison où son taux de mortalité est particulièrement élevé. Avec son pelage doré, son museau court, ses oreilles arrondies, le muscardin se plaît en lisière de forêts, parmi les buissons et les ronces. Pourtant il reste peu connu. Animal de nuit, farouche et peu sociable, il passe la journée dans son nid et sort avec l’obscurité, à la recherche de fruits secs. Son territoire se résume à quelques dizaines de mètres autour de son abri. Aujourd’hui, même si son aire de répartition s’étend à toute l’Europe, il est devenu bien trop rare. En France, il figure sur la liste rouge des espèces menacées.

Source : CMNF