Après 9 ans d’absence, l’éléphant Ahmed réapparait à Dzanga Bai

Un éléphant à Dzanga Bai Elephant à Dzanga Bai (RCA) © Martin Harvey / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Dzangai Bai est une immense clairière au cœur de la forêt tropicale  de la République de Centre Afrique. Ici, gorilles, éléphants, oiseaux et autres antilopes bongos se rassemblent pour brouter l’herbe verte et se gaver de sels minéraux. Andrea Turkalo étudie les éléphants à cet endroit depuis plusieurs décennies. Et, depuis la guerre civile qui a frappé le pays, l’un des grands mâles éléphants qu’elle avait appris à connaître jusqu’au bout de ses défenses manquait à l’appel. Le pire était à craindre, de nombreux pachydermes ayant succombé durant cette période. Pourtant, alors que neuf années viennent de s’écouler, Ahmed vient de faire son grand retour dans la saline pour la plus grande joie de la chercheuse.  Agé d’au moins cinquante ans, il a été identifié par la chercheuse pour la première fois en 1991 et elle l’a suivie depuis, jusqu’à sa disparition en 2006. Qu’est-il devenu dans ce laps de temps ? Personne ne peut le dire. Les mâles, dès l’âge de sept ans quittent leur groupe natal et deviennent solitaires, arpentant la forêt de long en large tandis que les jeunes femelles restent aux côtés de leur mère, de leur grand-mère et de leurs tantes. Source : thewildlife.wbur.org