Au bord de la rivière Chobe au Botswana, les animaux attendent la pluie.

groupe d'éléphants au bord de la rivière Chobe au Botswana © Frans Lanting / Mint Images / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Au Botswana, toute la faune semble s’être donné rendez-vous sur les bords de la rivière Chobe. La saison sèche bat son plein depuis plusieurs mois et le mercure affiche ces jours-ci plus de 35°C. C’est le mois le plus chaud de l’année et le niveau de l’eau est au plus bas.

Les éléphants, qui vivent ici en nombre (près de 50 000 au sein du parc national) ont rejoint la rivière dès le début de la saison sèche et  y ont établi leurs quartiers. Ils sont accompagnés par des lions, des gazelles, des girafes ou encore des buffles.

Cette semaine, 400 d’entre eux se sont noyés dans les eaux de la rivière après un vent de panique provoqué par une troupe de lion qui les a poussés à sauter des rives abruptes pour traverser l’étendue liquide. Un accident assez fréquent bien que toujours spectaculaire. 

Désormais, tous attentent avec impatience les premières pluies de la saison qui ne devraient plus tarder. Elles annonceront le grand départ pour les éléphants qui repartiront vers le sud du parc et le Zimbabwe voisin mais aussi le retour des zones marécageuses et de la faune associée à ces vastes prairies inondées.