En route pour le plus grand recensement aérien d’éléphants africains

Un recensement aérien d'éléphants africains Minden Pictures / Sergey Gorshkov / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

C’est le plus grand recensement aérien jamais effectué en Afrique. Initié en 2014, ce projet a pour objectif de mieux connaître et comprendre l’évolution de la population d’éléphants sur le continent africain. Financé par le président de Microsoft, il a mobilisé plus de 90 chercheurs qui ont parcouru plus de 460 000 kilomètres par voie aérienne à travers 18 pays. Certaines zones comme l’Angola n’avaient jamais connu de recensement de leurs pachydermes auparavant. Si les conclusions de ce projet titanesque ne seront pas connues avant le mois de mars, quelques chiffres viennent déjà d’être dévoilés ce 8 janvier. Et les nouvelles sont à la fois bonnes et moins bonnes. La Tanzanie par exemple a vu sa population d’éléphants chuter de plus de moitié, ce pays étant la source principale d’ivoire illégal. Quant à l’Ouganda, sa population est passée de 1000 individus dans les années 70-80 à plus de 5000 aujourd’hui. Ces données vont permettre de mieux définir les stratégies de conservation en modifiant les limites de certains parcs et réserves par exemples et en renforçant les dispositifs de lutte anti-braconnage. Mais ce projet permet aussi d’avoir pour la première fois des résultats indiscutables et fiables à très grande échelle. Source : National Geographic