Namibie : Les éléphants « fantômes » du Parc national d’Etosha

Namibie : Les éléphants « fantômes » du Parc national d’Etosha © Philippe-Alexandre Chevallier / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

C’est l’un des parcs nationaux les plus singuliers en Afrique. Le Parc national d’Etosha, en Namibie, est célèbre pour son immense désert de sel (le pan d'Etosha) qui s’étend sur 5000 km2, et qui recouvre 23% de la superficie totale du Parc. Visible depuis l’espace, le pan d’Etosha est en fait un lac de sel asséché, qui ne se remplit d’eau qu’à la saison des pluies, à partir d’octobre.
 
Outre ses paysages lunaires, le Parc offre un refuge pour une foule d'animaux grâce à la présence de nombreux points d’eau. Zèbres, gnous, lions, springboks, girafes… ou encore des éléphants à l’apparence pour le moins unique. Les éléphants d'Etosha sont connus pour leur aspect fantomatique, qui s'explique naturellement par la présence d'argile blanche sur les parterres du Parc. Ceux que l’on surnomme les « great white ghosts » passent en effet la journée à s’éclabousser de boue autour des points d’eau pour se rafraîchir. Résultat, lorsque leur peau sèche, elle se retrouve en partie ou complètement recouverte de terre blanche.  Etosha, qui signifie "la grande blanche" n'a pas volé son nom !