Glouton cherche sa dulcinée

Glouton sur une branche Juniors / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

Il est qualifié d'animal le plus féroce du Grand Nord. Mais au printemps, après un long hiver passé à courir les forêts glacées, le gulo gulo (son petit nom latin) va se mettre en quête d’une partenaire et repérer les femelles fécondables, grâce à son odorat puissant. Boule de fourrure épaisse, avec des oreilles rondes et des petits yeux, le glouton, reconnaissable à son masque facial foncé, sa queue touffue, son allure trapue, rappelle un mini ours. En fait, c'est un mustélidé, un cousin géant de la belette et de l’hermine. Opportuniste et agressif, solitaire et rusé, il s’est adapté aux conditions difficiles de la taïga et de la toundra du nord de la Scandinavie, de la Sibérie et du Canada. Après avoir marqué son territoire grâce à ses sécrétions anales, l’animal chasse des lièvres, des insectes, des poissons, se nourrit d’animaux morts, et n’hésite pas à voler la nourriture des autres. Vorace, il peut engloutir une carcasse de renne en entier. Autre faculté : après l'accouplement, la femelle retarde le début de sa gestation jusqu’à ce que le climat devienne plus clément. Ainsi, une fois l'ovule fécondé, il peut rester au repos pendant des semaines, voire des mois, et ne s'implanter dans l'utérus que lorsque les conditions seront favorables, la femelle bien nourrie et en bonne santé.
 
Source: Terre Sauvage
 

Canada

Le Canada est le deuxième pays le plus vaste du monde, situé dans la partie septentrionale de l'Amérique du Nord.
VOIR SUR LA CARTE