Histoire du jour : Le laboureur des bois montre le bout de son groin

Le laboureur des bois montre le bout de son groin © Biosphoto / Juniors

+ A A -

Disneynature

Aujourd’hui 15 octobre, toute la forêt s’arrête de respirer le temps d’un passage plus ou moins… bruyant ! Petit rongeur ou simple promeneur, tous détalent devant le sanglier au galop !

En quête de champignons et de glands, ce laboureur sauvage n’est pas très discret dans les bois... Le sanglier aime sortir à la nuit tombée sur son territoire. Il profite aujourd’hui des mets délicieux offerts par l’humidité et la brume de la forêt en automne. La tête dirigée vers le bas, le voici reniflant le sol avec son groin ! Très allongé, celui-ci lui permet de fouiller les moindres recoins, retournant la terre et les feuilles mortes ! Les fougères en prennent un sacré coup sous son passage ! Cet omnivore se régale aussi de larves et de racines lors de son remue-ménage. Il se goinfre ainsi jusqu’à réaliser d’importantes réserves de graisse : on dit alors que le sanglier est en porchaison avant l’hiver. La femelle du sanglier s’appelle la laie. Et pour protéger ses petits marcassins, elle n’hésitera pas à charger si besoin !