La Mongolie au chevet des panthères des neiges

Une panthère des neiges © Imagebroker / Michael Krabs / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Cette semaine, le grand Ikh Hural, le parlement de Mongolie, a voté en faveur de la création d’une réserve naturelle dans les montagnes Tost. Située dans la province sud de Gobi, elle permettra de relier deux autres aires protégées : le grand Gobi et le parc national de Gobi Gurvansaikhan. Une décision qui voit ainsi la naissance de la plus importante zone d’habitat propice à la panthère des neiges. Discrète, celle qui fut surnommée le fantôme de la montagne par le chercheur Georges Schaller, commence tout juste à livrer ses secrets. Difficile à observer et à suivre, c’est la pose de colliers GPS qui permet de percer petit à petit le mystère de ce grand félin. C’est notamment dans les montagnes de Tost que le plus d’information a été collecté à ce jour, avec des observations inédites de bébés dans leur tanière. Ici, comme l’a montré le Snow Leopard Trust, la population de panthères des neiges est relativement stable avec au moins 12 adultes résidents. Désormais, dans cette nouvelle réserve, seules les activités traditionnelles non dommageables à l’écosystème telles que le pâturage seront autorisées tandis que l’exploitation minière, les infrastructures routières ou la chasse seront interdites. Une très bonne nouvelle pour le félin et pour cet écosystème d’altitude. Source : snowleopard.org