Le chevreuil quitte son habit de velours

Les chevreuils © Sven Zacek/naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Après avoir perdu leur bois en octobre dernier, les chevreuils mâles, seuls à être ainsi coiffés, ont retrouvés après de longs mois de croissance, leurs belles parures. Alors que les cornes de bouquetin ou de gazelles croissent tout au long de la vie de l’animal et sont constituées d’une gaine de kératine enveloppant une base osseuse, les bois du chevreuil, caduques, sont de véritables organes osseux vascularisés. C’est le velours qui, richement irrigué, contribue à la croissance de la parure. Mais, en cette fin juin, les bois, entièrement solidifiés, commencent à perdre leur tissu protecteur et nourricier et, le velours va lentement se dessécher et tomber. Un prélude indispensable avant le rut qui se profile ces jours-ci et au cours duquel les mâles vont s’affronter longuement pour gagner les faveurs des femelles.

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE