Le quoll a la mémoire qui flanche

quoll ou chat marsupial © Martin Willis / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Appelé également chat marsupial moucheté, le quoll est un petit animal vivant uniquement en Australie, en Nouvelle-Guinée et en Tasmanie. Il en existe six espèces, toutes nocturnes.

Carnivore, il se nourrit de petits mammifères, de lézards, d’insectes et de petits oiseaux. Mais le quoll a un gros défaut, il a très mauvaise mémoire. Cela peut paraître un détail car nous avons tous régulièrement, à des degrés divers, des pertes de mémoire, mais pour le quoll, cette mémoire est vitale.

Alors que certains comportements semblaient ancrés dans le programme génétique de l’animal, comme la réaction de fuite vis-à-vis d’un prédateur, les biologistes se sont aperçus qu’il suffisait de 13 générations pour que le marsupial gomme de sa mémoire des parties pourtant essentielles de son répertoire comportemental.

Tout a débuté lorsque le quoll du nord a été observé en train de consommer des crapauds buffles, un amphibien originaire d’Amérique et devenu invasif notamment en Australie. Or, le crapaud est très toxique et son ingestion est pour le quoll fatale. Afin de lui apprendre à les éviter, la population de quolls a été déplacée en 2003 sur une île dépourvue de cet amphibien.

Une fois l’apprentissage d'évitement acquis, les quolls ont été réintroduits dans leur aire d’origine en 2016 mais là, il s’est avéré qu’ils se faisaient attraper par les dingos, leur prédateur. En 13 ans, ils avaient totalement oublié leur prédateur naturel, qui ne se trouvait pas sur l’île, et ne fuyaient plus face à lui. Une cascade de problèmes découlant de l’introduction d’une espèce par les hommes…
 
Source : NZGeo