L’histoire du jour : Réserves hivernales, Taupe départ !

Une taupe sort de son terrier Régis Cavignaux / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Aujourd’hui, 16 novembre, plongeons sous terre. Là, dans un dédale de galeries s’étendant sur plus de 200 mètres de long, comprenant chambre douillette et gardes mangers, la taupe s’active. Les frémissements de l’hiver se rapprochent et pas question de faire régime durant la mauvaise saison. Alors, chaque jour, le petit mammifère aveugle creuse jusqu’à 20 mètres de couloir grâce à de puissantes pattes en forme de pelle. Ce n’est pas uniquement pour agrandir son loft souterrain mais aussi et surtout pour dénicher des vers de terre, sa proie favorite. En une fraction de secondes, grâce à son nez ultra-sensible, la taupe identifie sa proie et, si comestible, elle la gobe. Une fois rassasiée, elle stocke les vers dans une chambre froide prévue à cet effet, non sans leur avoir auparavant infligé une morsure paralysante. L’hiver peut arriver !

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE