L'avenir incertain des lions du désert

gros plan de jeune lion © Hannes Lochner / NHPA / Photoshot / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Ils se sont adaptés aux conditions d’un des déserts les plus austère et aride de la planète. Ici, les années fastes, il tombe 5 millimètres d’eau, à peine de quoi abreuver quelques rares plantes. Une population de lion a fait de cet endroit des plus inhospitalier son domaine. 

Ni espèce à part entière ni même sous-espèce, ils diffèrent de leurs frères habitant les savanes par leur silhouette plus élancée, par leur pelage plus dense résistant mieux à la froideur piquante des nuits et par leur comportement. Au sein d’un territoire bien plus vaste qu’ils arpentent inlassablement, ils vivent en groupes plus restreints où l’infanticide n’existe pas.

Les lions de Namibie sont aujourd'hui sur le fil de l’extinction. En 1999, on comptait seulement 25 individus dans le nord du pays. Des mesures de protection ont amené ce chiffre à un peu plus de 150 lions dans les années 2000. Mais les conflits croissants avec les populations humaines, la chasse pour des trophées (ciblant particulièrement les jeunes mâles reproducteurs) et le changement climatique mettent à mal le travail réalisé et la population est tombée à moins de 100 individus en deux décennies.

Aujourd’hui, les chercheurs tirent la sonnette d’alarme pour sauver les derniers lions de Namibie, témoins de l’incroyable adaptabilité de ces animaux à survivre dans le désert.
 
Source : The Guardian