L’étonnante régulation des naissances chez les lions

Une lionne et ses petits Patrick Kientz / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Pourquoi, dans les parcs et réserves africains, où la faune subit beaucoup moins la prédation de chasse, les lions ne sont-ils pas plus nombreux ? La question vient de trouver une réponse après des années de recherche. Le planning familial existe aussi dans la nature et ce sont les proies, gnous, impalas, zèbres ou buffles qui en tiennent les rennes. Ian Hatton, biologiste à l'université de McGill au Canada a montré que dans ces écosystèmes luxuriants où rien ne manque, les proies se reproduisent beaucoup moins qu’ailleurs, de manière à freiner l’explosion démographique des lions et autres prédateurs. Ceci est valable pour la savane comme pour la toundra canadienne ou encore les écosystèmes marins. Une découverte qui révolutionne notre perception de la dynamique des populations sauvages. Source : Science & AFP