Lions versus porc-épic : 0-1

Lion avec une épine de porc-épic plantée dans le museau © Mathieu Laboureur / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Les lions peuvent terrasser des animaux aussi imposants que des girafes, des gnous ou même des autruches mais face à un porc-épic, le gagnant n’est pas celui que l’on croit.

Bien que le porc-épic soit de taille fort modeste, il possède une arme imparable. Ses piquants. Mesurant 30 centimètres de long, ces appendices effilés, composées de kératine, se détachent et se fichent dans le museau du lion, lui causant de vives douleurs.

En examinant les archives, les chercheurs ont répertorié des accidents de piquants remontant plusieurs siècles en arrière. Et ces derniers ne sont pas anodins car les blessures provoquées peuvent handicaper lourdement le félin qui peine alors à chasser et se tourne sur des proies plus petites et faciles à attraper voire sur le bétail. Même le roi de la forêt doit payer le prix du repas qu’il veut engloutir !
 
Source :Journal of East African Natural History