Le retour de pêche de la loutre marine.

loutre marine avec poisson © Cyril Ruoso / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Si la loutre détient le record du plus petit mammifère marin, elle n’en est pas moins très habile et intelligente. Il existe une douzaine d’espèces de loutres. Si la plupart vivent en eaux douces tels la loutre d’Europe ou la loutre géante d’Amazonie, deux espèces bravent les eaux salées du Pacifique. L’une, la plus connue, tout au nord jusqu’en Alaska et l’autre près des côtes péruviennes et chiliennes.

Toutes possèdent le pelage le plus dense du règne animal avec 100 000 poils par cm2. C’est essentiel car contrairement aux phoques ou aux otaries, elle n’a pas de couche de graisse sous la peau qui lui tient chaud. Mais il faut apprendre à prendre soin de ce manteau en le nettoyant régulièrement, en soufflant de l’air dedans et en l’enduisant d’huiles fabriquées par des glandes spéciales qui lui donnent son imperméabilité !

Leur longue queue puissante ainsi que des pattes palmées sont autant d’adaptations essentielles à leur mode de vie aquatique et à leur régime alimentaire piscivore et certaines de leurs proies, comme ici, sont surprenantes par leur taille et témoignent de la célérité de l’animal.