Marche arrière pour le margay

margay dans le sous-bois © Jon G. Fuller / VWPics / Visual and Written - Photo Collection / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Appelé aussi chat-tigre, le margay ne se rencontre que dans les forêts tropicales du Mexique jusqu’en Argentine bien qu’il fut autrefois répandu sur tout le continent et notamment au Texas où le dernier individu fut aperçu au 19ème siècle. 

 Sa longue queue et ses membres allongés lui permettent de grimper facilement aux arbres et contrairement à beaucoup de ses cousins, grâce à une extrême souplesse, il peut même marcher à reculons et, comme les écureuils, descendre un tronc à la verticale, tête en avant, en se suspendant à l’aide des griffes acérées ornant ses pattes arrières.

De plus, en parfait équilibriste se servant de sa queue comme balancier il peut courir sur les branches haut perchées pour capturer oiseaux, reptiles, insectes et petits singes. Cette vie essentiellement arboricole permet de le distinguer de son cousin l’ocelot, plus terrestre, avec qui il partage de nombreux caractères morphologiques.