L’éveil de la marmotte

Une marmotte en hiver Cyril Ruoso / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

D’abord une petite patte, puis une tête émergent d’un terrier souterrain. C'est la première sortie, ces jours ci, de la marmotte qui est sortie d'hibernation. Son long sommeil a débuté fin septembre début octobre, après s’être gobergée de nourriture pour tenir ce long jeûne. Le terrier, différent de celui utilisé en été, a été tapissé d’herbes séchées, avant d’être obstrué par un bouchon de terre pour garantir une meilleure isolation. Pourtant, tout au long de cette période, la marmotte s’est réveillée à intervalles réguliers, toutes les 3 semaines, le temps d’éliminer quelques déchets. Désormais, les plantes dont elle se nourrit ayant de nouveau poussé, elle va pouvoir se délecter de fétuque, de pâturin, de trèfle, de lotier ou d’oseille avec une préférence, en ce printemps, pour les fleurs et bourgeons.