Une nouvelle espèce dans la famille des orques ?

Orque porpoising (Nage rapide) Colombie-Britannique Canada © Brandon Cole / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

A l’heure où certaines orques ont migré vers le Nord, c’est au large du Cap Horn, entre le Chili et l’Antarctique qu’une équipe de scientifiques a pu observer une espèce d’orque des plus rares ! Et oui, toutes les orques ne se ressemblent pas et il en existe quatre sous-espèces différentes.  Celles-ci se différencient par leur mode et lieu de vie, leur régime alimentaire et parfois leurs caractéristiques physiques. Certaines sont plus petites et de couleur grise tandis que d’autres sont plus grandes, de couleur noire avec une bande blanche plus large sous le corps.

Près du Cap Horn, dans la région entre la pointe du Chili et l’Antarctique, les scientifiques ont pu admirer des orques subantarctiques. Jusqu’alors celles-ci n’avaient été que très peu observées. Celles-ci nagent dans les eaux glacées et turbulentes à l’extérieur du cercle antarctique contrairement à toutes leurs congénères. Cette région est régulièrement balayée par des vents violents et froids et des tempêtes puissantes qui ne donnent pas vraiment envie de s’y aventurer…

Les orques subantarctiques sont reconnaissables à leur tête plus ronde, leur nageoire dorsale plus fine et pointue, de petites dents et leurs petites taches blanches plus fines près des yeux.

Les scientifiques ont d’ailleurs émis l’hypothèse que ce magnifique mammifère marin pourrait être une espèce à part entière…
Source : Géo