La gloutonnerie du grizzli

grizzly avant capturé un saumon, Alaska © Michio Hoshino / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

C’est un festin non stop chez les grizzlis des montagnes Katmai, en Alaska. Profitant de la spectaculaire migration des saumons remontant le cours des rivières pour frayer, les plantigrades se postent en divers lieux stratégiques et attendent leur proie.

Nul effort n’est requis, il suffit à l’ours d’ouvrir grand la gueule et d’attendre qu’un saumon vienne se jeter dans ce piège. En ce début octobre, alors que les poissons sont venus par milliers, le grizzli peut engloutir jusqu’à 30 saumons dans la journée.

Cet appétit qui semble insatiable permet à l’ours de stocker suffisamment de réserves de graisses pour survivre à l’hiver rigoureux qui s’annonce avec ses températures descendant aussi bas que -37°C au cœur de ces montagnes. De ce gargantuesque repas d’automne dépendra la réussite de l’hivernation.

Chaque année, le parc national de Katmai et organise une grande compétition permettant aux internaute de voter pour l’ours le plus gourmand. Des caméras ont été placées aux abords de la rivière Brooks et permettent de visionner en temps réel le repas de quelques uns des 2200 grizzlis vivant dans le parc national.
Chaque jour, les internautes doivent départager deux des ours les plus gloutons afin de couronner en fin d’automne le plus gros et goinfre de tous.
Qui remportera le trophée cette année ?

 

Source : The Guardian