La solitude hivernale du phoque barbu

Un phoque barbu sur un bloc de glace © Olivier Larray / regard du vivant

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

L’hiver venu, le phoque barbu joue les solitaires et passe l’essentiel de son temps sous la glace, à l’instar du phoque marbré. Comme ce dernier, il entretient des trous permanents dans la banquise afin de venir respirer en surface et y agiter ses très longues vibrisses qui frisottent au séchage.

D’ordinaire silencieux, d’ici quelques semaines, l’imposant pinnipède mâle va jouer une surprenante partition musicale et l’Arctique résonnera de son chant puissant et envoutant, faisant écho aux gémissements de la glace et à la mélopée des baleines boréales de passage. Chose surprenante, le phoque barbu émet ses notes narines et gueule fermés. Aucune expulsion d‘air durant les quelques 90 secondes que durent chaque couplet. Comment cela est-il possible ? Mystère.
 

Arctique

L'Arctique est la région entourant le pôle Nord de la Terre, à l'intérieur et aux abords du cercle polaire arctique.
VOIR SUR LA CARTE