En avril, le renard polaire cherche sa dulcinée

Couple de Renard polaire en hiver Arctique © Peter Weimann / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

C’est dans le froid de l’hiver polaire dans les zones arctiques du Groenland, du Canada ou encore de l’Alaska que le renard polaire cherche une partenaire. Il quitte petit à petit son pelage blanc hivernal et enfile son costume brun printanier.

En avril, tout comme son cousin le renard roux, le renard polaire, ce beau mammifère émet de longs hurlements pour appeler sa belle. Ce n’est qu’après une série de jeux et de poursuites, que la renarde se laisse finalement séduire. Ensemble, ils cherchent un endroit où établir leur tanière. Très souvent, ils s’établissent sur les parties supérieures des berges d’un lac ou d’un fleuve. Avant l’arrivée des petits, le renard et sa femelle nettoient la tanière et creusent plusieurs entrées.

Ce n’est que deux mois plus tard que la renarde donne naissance à une portée pouvant aller jusqu’à 11 renardeaux. La renarde est d’ailleurs l’une des femelles animales qui donnent la vie à des portées les plus importantes parmi les mammifères sauvages au monde ! Les petits naissent aveugles et couverts de poils. La femelle reste dans la tanière auprès d’eux pendant douze jours. Le mâle lui, est extrêmement attentionné. Il chasse pour toute la petite famille et s’occupe du bien-être de sa dulcinée. Le couple reste ensemble jusqu’à la fin de l’éducation et du sevrage des petits.

Source : Faune et Flore du Pays