L’âge de pierre des capucins

Le capucin maniant une pierre pour ouvrir une noix © Ben Cranke / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Nous l’avons tous appris à l’école, la fabrication d’éclats de silex et d’outils en pierre fut une étape décisive de l’Hominisation. Pourtant, aujourd’hui, les récentes découvertes en primatologie nous forcent à réviser ce chapitre de notre Histoire. Au Brésil vivent des capucins qui ont appris à manier marteaux et enclumes de pierre pour casser des noix à l’instar des chimpanzés. Mais outre ces outils fort complexes, ces petits singes au pelage noir et marron créent, en entrechoquant des pierres, des éclats tranchants ressemblant aux premiers silex de nos ancêtres. Alors que de tels artefacts étaient jusqu’à lors imputés à des compétences cognitives fort complexes, il s’avère que ces singes les créent par inadvertance en manipulant ces cailloux. une autre raison se cache peut-être derrière ce comportement, certaines observations laissant à penser que le capucin recherche les poussières de quartz produites par cette fragmentation, probablement pour leur apport nutritionnel. Faut-il pour autant réécrire notre histoire ? Pas nécessairement mais désormais, il est nécessaire de s’interroger sur les fonctions exactes des silex taillés par nos ancêtres, tous ne seraient pas des outils fabriqués intentionnellement pour leur fonction coupante ! Source : The Guardian