Le drill, ce grand méconnu

drill mâle et femelle © Cyril Ruoso / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le visage d’un noir profond, orné de sillons et de crêtes comme modelé dans la cire, rehaussé par une auréole de poils blanc, le drill est l’un des plus imposants singes vivant dans les forêts d’Afrique centrale avec les gorilles et les chimpanzés. Majestueux, c’est aussi probablement l’un des primates les moins connus, contrairement à son cousin mandrill célèbre pour ses couleurs vives bariolant son visage.

On ne le rencontre que dans une toute petite zone de forêt à cheval entre le Cameroun et le Nigéria où, menacé par la déforestation et le braconnage, il ne resterait que quelques milliers d’individus en faisant une des espèces de singes les plus menacés.

Ce qui frappe chez le drill c’est la stature des mâles. Pesant près de 25 kg pour environ 70 cm, ils semblent disproportionnés face aux femelles ne pesant qu’un tiers du poids de leurs compères. C’est probablement le dimorphisme sexuel le plus prononcé au sein des mammifères.

Peu de choses sont connues sur la vie de ces incroyables babouins de forêts, du fait notamment des situations politiques des pays dans lesquels ils vivent. Fondé par Liza Gadsby et Peter Jenkins le sanctuaire de Pandrillus situé au Nigeria est aujourd’hui la seule structure étudiant et protégeant cet incroyable primate et ils espèrent pouvoir un jour ouvrir les portes des vastes enclos forestiers afin que leurs nombreux pensionnaires puissent retrouver la vie sauvage.

Source : pandrillus.org