Le ouistiti pygmée se découvre une espèce quasi jumelle

ouistiti pygmée © Pete Oxford / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Il ne pèse que 100 grammes, à peine le poids d’une orange et c’est le plus petits de tous les singes. Mais celui que l’on pensait unique s’avère en réalité double. Le ouistiti pygmée aurait en effet une espèce jumelle.

Les deux branches se seraient séparées il y a 2 à 3 millions d’années et seules des analyses génétiques poussées ont permis de les différencier.

L’étude n’ayant porté que sur les population des forêts d’Amazonie brésilienne, il se pourrait fort bien que d’autres espèces soient découvertes par la suite dans les autres zones de l’aire de répartition du petit primate. Heureusement les deux petits ouistitis vivent dans des zones de forêt parmi les mieux protégées de l’Amazonie.

Source : Molecular Phylogenetics and Evolution