Les babouins font la queue pour passer à table

Une famille de babouins © Michel & Christine Denis-Huot / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

S’ils n’ont pas le museau rivé sur Facebook, les babouins n’en sont pas moins des pros des réseaux sociaux. Vivant en grands groupes multi-mâles, multi-femelles pouvant totalise rune centaine d’individus, chacun se doit d’être connecté à ses prochains. Et ce pour deux raisons. D’abord parce que la place dans la hiérarchie, c’est sacré chez les babouins et ne pas la respecter c’est s’attirer de très gros ennuis et quelques coups de canines. Mais c’est aussi en observant ses voisins que l’on obtient des informations importantes, notamment sur la localisation d’une source de nourriture. Et ceux qui ont le plus d’amis ont le plus de chances de participer au festin ! Mais il n’en demeure pas moins que certains principes doivent être respectés. Une fois que les babouins se retrouvent plus ou moins nombreux autour du dîner, une queue se forme, les dominants, tant mâles que femelles s’arrogeant le droit de doubler tous les autres. Quant aux retardataires… si les mâles se précipitent pour tenter de glaner une miette, les femelles restent souvent de marbre sachant que l’énergie dépensée pour se rendre sur place sera trop importante au regard des restes que les autres auront laissé. Et lorsqu’on attend un petit ou que l’on en allaite un, mieux vaut s’économiser. Source : eLife