Les macaques du Japon ne rigolent pas avec l’hygiène

Des macaques japonais en train de se baigner © Biosphoto / Mitsuaki Iwago / Minden Pictures

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Les macaques du Japon sont bien plus à cheval sur l’hygiène que n’importe quel autre primate. C’est le résultat d’une étude publiée cette mi-novembre. En effet, non seulement ils passent beaucoup plus de temps à s’épouiller les uns les autres (parfois alanguis dans des sources d’eau chaude) et certains, dans l’île de Kojima, ont même pris l’habitude de laver leurs aliments avant de les consommer. Dans une expérience menée sur cette île, les chercheurs ont montré que les macaques, en particulier les femelles, évitaient de consommer tout aliment ayant été souillé par des déjections à l’exception de nourritures hautement attractives telles les cacahuètes ou les patates douces qu’ils prenaient alors soin de bien nettoyer. Ce comportement n’est pas gratuit. En effet, être plus attentif à l’hygiène apporte un avantage en matière de succès de reproduction. Ainsi, l’individu va limiter le risque de transmettre parasites et autres contaminants et voir sa propre espérance de vie et celle de sa descendance augmenter. C’est ainsi qu’un individu très méticuleux sur la propreté aura jusqu’à 7 fois moins de parasites que son voisin moins regardant. Source : Biology Letter