Trente ans après sa disparition, le rat-kangourou de San-Quintin réapparait

Rat-kangourou géant Rat-kangourou géant © B. Moose Peterson / Ardea / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Quoi de mieux pour célébrer la journée de la Terre qu’une belle nouvelle telle que la redécouverte d’une espèce que l’on pensait à jamais disparue !
C’est le cas du rat-kangourou de San-Quentin, un petit rongeur endémique de la péninsule de Basse-Californie. Victime de la conversion des zones sauvages en terre agricoles – essentiellement de vastes serres pour y cultiver de manière extensive et industrielle des fraises ou des tomates -, il a été observé pour la dernière fois en 1986, et malgré de nombreux suivis dans la zone, personne ne l’avait plus aperçu jusqu’à ce jour. 

Long d’une dizaine de centimètres, le petit animal doit son nom à de puissantes et immenses pattes arrières lui permettant de se déplacer en bondissant. Quelques individus ont notamment été repérés dans la réserve naturelle de Valle Tranquilo.
Une excellente nouvelle qui démontre à quel point ces espaces naturels protégés sont de véritables sanctuaires cruciaux pour la biodiversité.

Source : San Diego Natural History Museum