Ca roucoule pour les pigeons des villes

Pigeon biset en parade amoureuse Michel Rauch / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

Vous l’avez sans doute remarqué : ça y est, le pigeon des villes est en émoi. Il a commencé sa parade amoureuse. En effet, la saison des amours a débuté pour ce citadin en goguette, à la recherche de l’âme sœur. Parcs, avenues et trottoirs résonnent à présent de son « druououou » caractéristique. Pour attirer les femelles, les mâles émettent un roucoulement sourd et ronronnant, tout en hochant la tête et en gonflant le cou. En ville, la plupart de ces volatiles appartiennent de près ou de loin à la famille du pigeon biset, même si ils sont souvent issus de croisements. Débrouillarde, omnivore, parfaitement adaptée aux ressources urbaines, cette espèce habite la ville depuis des siècles, au contraire de son cousin, le pigeon ramier, un vrai rural qui s’aventure en ville, mais toujours à condition d’y trouver des espaces verts. Si il est très présent un peu partout, le biset s’abrite et se reproduit dans les cavités et les corniches des bâtiments. Sans doute, il engendrait moins de nuisances si des pigeonniers intelligents étaient mis en place.
 
Source: CEDAF