Février, la poule s’apprête

La poule rousse, la plus connue des poules fermières Jean-François Chérel / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

Si on a tendance à l’oublier, de nombreuses poules arrêtent naturellement de pondre en hiver. En effet - hormis les grandes races de pondeuses comme la fameuse poule rousse plébiscitée dans tous les poulaillers industriels - le métabolisme gallinacé suit un cycle saisonnier. La poule a besoin d’un certain quota de lumière au quotidien pour ovuler, et donc pondre. Ainsi, l'intensité de ponte n’est pas le même selon les saisons. C’est au mois de février, avec l’allongement de la durée du jour, que la poule capte suffisamment de lumière et de rayons ultra violets pour reprendre son cycle. En moyenne, il lui faut dix heures d'exposition à la lumière minimum pour produire l'hormone déclenchant l'ovulation et un vitellus de qualité, ces réserves énergétiques utilisées par les embryons durant leur  développement.
Source: L’esprit jardin