Grèbes : une enfance flottante

jeune grèbe huppé sur le dos de sa mère © t.roger / regard du vivant

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Après une parade trompettante et impressionnante d’élégance, le grèbe huppé peut désormais s’enorgueillir d’une magnifique couvée. Les premiers petits sont nés.
Et, dans leur pyjama rayé, lovés sur le dos de leur mère et emmitouflés dans son plumage, ils voguent sur les flots après avoir quitté leur nid flottant.
Etangs, marais, lacs et cours d’eau lents accueillent ces élégants oiseaux plongeurs qui se nourrissent de petits poissons, de larves d’insectes et de petits mollusques dénichés dans la vase.
A la naissance, les oisillons sont plumés et déjà indépendants, à l’instar des canetons. Pourtant, s’ils nagent avec aise, ils resteront dans les jupes de maman et de papa plusieurs semaines durant avant de gagner enfin une réelle indépendance.
En attendant, quel doux et magnifique spectacle de les voir confortablement installés sur le dos de leurs parents et profiter d’un petit voyage flottant.