Les oiseaux migrateurs de retour au Lac du Der

Des grues cendrées © Fabrice Cahez / naturepl.com

+ A A -

Disneynature

De septembre à février, le lac du Der devient une immense vasière qui n'a rien à envier aux plus belles baies de la planète. Le lieu devient sauvage et une atmosphère de bout du monde y règne constamment grâce à ces milliers d'oiseaux venus du haut Arctique, de Sibérie, du Nord et de l'Est de l'Europe et en voyage vers la péninsule Ibérique et l'Afrique. Cette année, les premiers oiseaux ont survolé la Marne pour venir se ravitailler au lac du Der, avant de poursuivre leur route vers le Sud.

Pygargue à queue blanche, cygne chanteur, plongeon arctique, garrot à oeil d'or... Près de 300 espèces investissent chaque année les eaux du lac de Der. Mais l’oiseau emblématique des lieux reste la grue cendrée, le plus grand oiseau sauvage visible en France. Chaque automne, elles sont des milliers à migrer vers les terres du sud, et prennent possession du lac pour y trouver nourriture et quiétude sur de vastes zones alliant dortoirs et secteurs d’alimentation (prairies, chaumes de maïs, cultures…).

Mais les oiseaux ne sont pas l'unique richesse de la faune sauvage du Lac ! Mammifères, libellules, amphibiens... se partagent les quelques 5 561 hectares, protégés et classés en réserve nationale de chasse et Faune sauvage.