Naissance exceptionnelle de grue blanche en Louisiane

Deux grues blanches © Thomas Lazar / naturepl.com

+ A A -

Disneynature

Cela faisait 75 ans que l’élégant oiseau n’avait pas niché en Louisiane. Lorsque le dernier oisillon de grue blanche a brisé  sa coquille, Ernest Hemingway écrivait ses romans non loin de là et la deuxième guerre mondiale toquait aux portes des Etats-Unis. Il ne restait alors pas plus d’une vingtaine de grues blanches au monde. Victimes de la chasse et de la destruction des zones humides, leur habitat, les grues ont bien failli rejoindre le dodo ou le thylacine sur la longue liste des espèces disparues. Ce n’est qu’en 1966 qu’elles ont bénéficié d’une protection totale se matérialisant par un grand projet de reproduction ainsi que d’initiatives en faveur de la restauration de zones humides. Afin d’éviter l’imprégnation des poussins éclos en couveuse, les humains se sont dissimulés dans un costume blanc et ont utilisé des marionnettes mimant la tête et les couleurs du plumage de l’adulte pour nourrir les oisillons. Devenus adultes, ces individus élevés à la main, ont, grâce à cette stratégie, affiché des comportements normaux envers leurs pairs, notamment lors des parades, complexes et essentielles à la survie sur le long terme de l’espèce. Aujourd’hui, ces efforts commencent à porter leurs fruits et la population de l’échassier dépasse 600 individus. Dix oiseaux ont été relâchés chaque année depuis le printemps 2011 en Louisiane afin de reformer une population viable et cette initiative vient d’être couronnée par un beau succès : la naissance du premier poussin sauvage issu de parents élevés à la main. Néanmoins, le poussin reste très vulnérable jusqu’à ce qu’il puisse voler, lorsqu’il sera âgé de trois mois. Tous les acteurs du projet de sauvegarde de la grue attendent donc avec impatience et anxiété le mois de juillet pour célébrer comme il se doit cette première naissance ! Source : audubon.org