Gygis blanche ou la naissance en équilibre

Poussin de Gygis blanche (Gygis alba), atoll de Midway, Hawaï © Sebastian Kennerknecht / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

C’est probablement l’un des oiseaux marins les plus élégants et le seul dont le plumage est totalement blanc. Vivant dans la zone tropicale, la gygis blanche, une cousine des sternes vient de pondre un nouvel œuf. Elle n’en a qu’un seul à la fois. Une nécessité car la belle ne fabrique pas de nid et couve l’œuf qu’elle pose en équilibre sur une branche.

Se confondant avec la couleur de l’écorce, il est couvé alternativement par le mâle ou la femelle durant un mois. A l’éclosion, un numéro d’équilibriste attend le poussin qui doit tenir sans tomber sur son perchoir.

Heureusement, il est doté de deux pattes particulièrement bien développées qui lui permettent de solidement s’agripper à la branche et, il n’hésite pas à planter ses petites griffes acérées dans l’écorce en cas de vent violent. Il vivra ainsi, en funambule des cimes deux mois durant, nourri par ses parents, avant de prendre son vol pour aller lui aussi pêcher des petits poissons, des crustacées et des céphalopodes dans l’océan tropical.