Histoire du jour : Faut-il nourrir les oiseaux en hiver ?

Un oiseau sous la neige Mésange huppée - Erwan Balança / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Ce 2 janvier, le soleil se lève sur des paysages emmitouflés dans une pellicule glacée. Mésanges, rouges-gorges, pinsons, autres merles sillonnent les jardins à la recherche de quelque maigre pitance. Doit-on pour autant céder à notre impulsion et nourrir ce petit peuple ailé ? Ce coup de pouce que nous leur prodiguons l’hiver venu peut sembler malvenu, des espèces sauvages devraient être capables de se débrouiller sans notre aide… Pourtant, la disparition des bocages, l’urbanisation croissante et autres bouleversements des paysages ont profondément diminué l’abondance et la diversité des ressources. Par grand froid ou lors d’épisodes pluvieux intenses, nourrir les oiseaux de graines, pommes et graisses réduit le temps qu’ils dédient à la recherche de nourriture et leur assurent ainsi de précieuses économies énergétiques.

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE