La sarcelle d’été a repris ses quartiers d’été

Sarcelle d'été (Anas querquedula) mâle sur l'eau, Campanie, Italie Saviero Gatto / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

C’est un petit canard qui revient de loin, un long voyage saisonnier qui l’a mené en Afrique, de la vallée du Nil jusqu’en Tanzanie. En France, on dit que la sarcelle d’été, visible à partir du mois de mars sur les plans d’eau, annonce le printemps et les beaux jours à venir. Avec sa tête marron, traversée d’une bande blanche, son plumage brun-gris sur le reste du corps, le mâle est particulièrement reconnaissable. La femelle, quant à elle, possède une couleur brune plus passe-partout mais qui lui permet de mieux se camoufler dans les herbages. Si le couple se forme au cœur de l’hiver sur les quartiers d’hivernage, la reproduction débute à partir de mi-avril, une fois la zone d’été regagnée et l’emplacement du nid choisi. C’est dans les marais herbeux et les prairies inondées, les étangs et les zones humides peu profondes et végétalisées, que la sarcelle d’été va construire son nid, à proximité de l’eau et bien dissimulé. Il faudra attendre trois semaines pour apercevoir ses petits poussins qui très rapidement quitteront le nid, sous la surveillance de leur maman.
 
Source : LPO