Le grand théâtre des tétras

parade de grand tétras © Pal Hermansen / Steve Bloom / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Du grand nord jusqu’aux forêts des Vosges et du Jura, les grands tétras sont en parade. Dans la neige ou dans la mousse du sous-bois déjà verdoyante du printemps revenu, les mâles se retrouvent sur des places de chant, des leks.

Là, sur leur scène de théâtre, ils se donnent en spectacle. Queue déployée comme un éventail, ailes baissées et cou redressé, ils chantent en faisant de petits pas. D’étranges cris résonnent alors dans la forêt, entre bruits stridents de scie et sons gutturaux. Autour, les poules observent, jugent, jaugent. Qui pourrait devenir le meilleur père… ?

Une fois leur choix fait, l’accouplement aura lieu et c’est dans une dépression creusée au pied d’un arbre que la femelle pondra ses œufs couvé un mois durant.

Ce type de parade au cours de laquelle plusieurs mâles se réunissent au sein d’une arène se rencontre chez d’autres oiseaux comme les combattants variés, les paradisiers, les kakapos ou le manakin mais aussi chez le cerf, le crapaud buffle ou encore les guêpes polistes.