Le rouge gorge reste au nid

Rouge gorge posé sur une souche de bois Ile-de-France Claude Balcaen / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

Il est sans doute parmi les oiseaux les plus connus et les plus familiers de l’homme, avec sa belle couleur orange foncé autour du bec, sa forme rondelette et ses grands yeux noirs. Le rouge-gorge est une des espèces ailées les moins sauvages, souvent surnommé l’ami des jardiniers.
 
Pourtant, sous ses dehors peu farouche, il est très territorial et solitaire, exhibant son plastron rouge pour se défendre et pouvant se battre avec ardeur pour conserver son bout de jardin. Et pour cause : un rouge gorge sans territoire meurt en quelques semaines.
 
C’est parfois dès le mois de décembre que les rouges-gorges s'accouplent. Exception à la règle, le mâle accueille en général la femelle dans son périmètre. L'accouplement et la nidification dans un endroit toujours très bien caché, suivent pendant le printemps. Si la femelle pond une deuxième couvée, le mâle se charge de nourrir la précédente.
 
Familier de nos jardins l’hiver, le rouge-gorge préfère généralement s’installer dans les bois, les forêts ou le bocage à la belle saison. C’est son milieu optimal, même si dans certaines régions, ils restent près de l'homme toute l'année.
 
Source : Oiseaux.net