Le spectaculaire ballet des grèbes huppés

Parade de Grèbe huppé (Podiceps cristatus), étangs de la Dombes © Benoît Personnaz / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le mois d’avril annonce le début d’un des plus étonnants pas de deux aviaire. Un ballet aquatique des plus époustouflants. Dans le rôle du couple de danseurs étoiles, des grèbes huppés.

Reconnaissables à leur huppe noire et à la saison des amours à leur collerette couleur pain d’épice, les grèbes se rencontrent sur les étangs, dans les marais et petits cours d’eau au débit des plus lents.

Paré de leur livrée nuptiale, mâle et femelle se font face et dressent leur cou comme s’ils voulaient toucher le ciel du bout du bec. Puis, s’élançant, ils nagent de concert, suivant une impeccable chorégraphie. Ce faisant, ils trompettent, se frottent le cou, s’éloignent puis se rejoignent, tout en s’offrant mutuellement des algues, matériaux de choix pour façonner un nid flottant. L’un tourne la tête, l’autre lui répond en faisant de même et les voilà repartis pour quelques brassées synchronisées.